Cinéphile m'était conté ...

Cinéphile m'était conté ...

Franco de port ? (Falcó)

Vous avez aimé le capitaine Alatriste ? Peut-être apprécierez-vous Falcó, le héros de la nouvelle série initiée par Arturo Pérez-Reverte (déjà 3 romans parus en Espagne) ? Il est plus proche de nous, dans le temps, et opère au début de la guerre d'Espagne. Un espion des forces franquistes, cynique et froid comme un scorpion mais irrésistible aux yeux des femmes qu'il conquiert avec une facilité déconcertante ! A se demander s'il n'y a pas une ombre de misogynie dans ce Falcó, dans le personnage mais aussi dans le livre. Impression plus ou moins réfutée par la dernière partie du roman qui voit notre homme agir contre les ordres, victime de ses sentiments. Ceci dit, Falcó trimballe avec lui tous les clichés de l'espion et Pérez-Reverte en joue pleinement avec le talent qu'on lui connait. Si les ressorts du récit sont on ne peut plus classiques, ceux d'une aventure risquée avec son lot de trahisons et de retournements de situation, le livre vaut principalement pour son évocation très précise et détaillée d'une période particulièrement sombre et complexe sur laquelle les auteurs espagnols, de Javier Cercas à Almudena Grandes (à quand la traduction de son dernier roman ?), s'intéressent particulièrement. Et notamment dans les relations ambigües entre les tenants d'un même camp : franquistes et phalangistes, d'un côté ; communistes et anarchistes, de l'autre. Bien entendu, Falcó est loin de valoir les grands romans de Pérez-Reverte mais il y a suffisamment de savoir-faire et d'ironie dans le livre pour que l'on ne dédaigne pas les prochains opus de la série.

 

 

L'auteur :

 

 

Arturo Pérez-Reverte est né le 25 novembre 1951 à Carthagène (Espagne). Il a publié 28 romans dont La peau du tambour, Le tango de la vieille garde et Deux hommes de bien.

 



21/10/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 37 autres membres